Une enfance australienne

Publié le par Lucy

enfance

 

 

Adrian a 9 ans. Il vit dans une petite ville australienne, il adore dessiner, il aime les glaces, rêve d'avoir un chien. Il a souvent peur aussi. Peur des sables mouvants, des monstres marins et de la combustion spontanée. Ses parents ont disparu. Il est élevé par un oncle presque mutique et une grand-mère autoritaire. À l'école, son meilleur ami s'appelle Clinton, même si celui-ci l'abandonne très vite pour l'"intello" de la classe. Il y a aussi ces trois enfants, Zoe, Christopher et Veronica, qui, par une belle journée d'automne, sont partis se promener, et ne sont jamais revenus...
 Alors Adrian se demande quel est cet homme qui vient de s'installer en face de chez lui. Et pourquoi les volets restent clos. Dans cette bourgade étouffante où rien ni personne n'est innocent, dans cette famille repliée sur elle-même et un rien bizarre, Une enfance australienne raconte l'histoire d'un jeune garçon solitaire mais très curieux. Peut-être un peu trop...
 Tout l'univers étrange et poétique de celle que le magazine Elle avait comparé à Faulkner mâtiné de Stephen King. Un livre à déconseiller aux âmes sensibles.
 

Biographie de l'auteur

 

Née en Australie en 1968, Sonya Hartnett a publié son premier roman à l'âge de 15 ans. Pour Une enfance australienne, elle a remporté The Age Book of the Year et le prix du Commonwealth. Finnigan et moi, paru l'an dernier au Serpent à Plumes, avait remporté un joli succès d'estime.
Commentaire :
 
 J'ai beaucoup aimé ce livre d'un auteur que je ne connaissais pas. L'histoire se passe dans une petite bourgade australienne ou il ne se passe pas grand chose, Adrian y est élevé par sa grand-mère  et un oncle, on se sait pas trop où sont passés ses parents ! Trois enfants sont enlevés pas très loin de là et commence alors une montée d'angoisse au fur et à mesure que l'on tourne les pages de ce livre, des voisins bizarres qui viennent d'emménager et leurs filles légèrement dérangées augmentent ce sentiment de malaise et d'étouffement !
La fin du livre est époustouflante et on prend un grand coup dans l'estomac quand on devine l'issue du roman !
Attention, le danger n'est pas toujours là où on le croit...... 
 
bobet les Editions du Serpent à Plumes que je remercie m'ont permis de lire ce livre
 
 

Publié dans Mon livre du moment

Commenter cet article

Joelle 13/04/2010 12:05


Déjà noté vu que j'avais aimé son précédent livre ... j'aime l'ambiance qu'elle crée dans ses histoires !


Lucy 13/04/2010 16:11



Après la lecture de celui-ci je suis très tentée de lire le 1er !



bladelor 09/04/2010 09:33


Je note illico, tu as su me convaincre !