Riven Rock

Publié le par Lucy

riven.jpg

 

Genève, 1904. Les jeunes mariés Katherine Dexter et Stanley McCormick posent pour la photo sur la pelouse de Prangins, le château de Katherine. A 29 ans, délicieuse innocente, elle est la première femme docteur des sciences du M.I.T., et l'une des dirigeantes du mouvement féministe. Lui est le plus jeune fils de Cyrus et Nettie McCormick, les inventeurs de la moissonneuse-batteuse.

 Mondains et millionnaires, Stanley et Katherine sont les mariés de l'année - qui plus est, ils semblent amoureux... Mais Stanley ne va pas bien. Bientôt, il entend des voix et n'arrive plus à contrôler ses accès de violence à l'égard des femmes. Il agresse même la sienne, qu'il aime tendrement. Le diagnostic tombe : Stanley devra être enfermé à Riven Rock, un institut spécialisé. Il ne doit plus voir de femmes. Jamais ! Dès lors, Katherine observe son mari aux jumelles, accroupie dans un massif de bégonias, et attend, telle une naturaliste étudiant les habitudes de quelque animal sauvage.

 Elle revient chaque année, apportant des cadeaux et des nouvelles du monde extérieur. Un jour, espère-t-elle, un des psychiatres qu'elle a engagés lui rendra Stanley, débarrassé de ses démons et aspirant à l'amour.

 T.C. Boyle nous conte dans ce roman le destin d'un couple hors du commun, produit de l'histoire américaine - couple mythique, partagé entre l'amour, la violence, les combats du monde extérieur et la fidélité aux êtres chers.

 

Commentaire :

 

Je n'avais encore rien lu de cet auteur et j'ai bien aimé cette première lecture !

L'écriture est assez dense et peut paraitre au départ un peu rébarbative, mais pris par le sujet c'est vite oublié.

On peut bien sur faire un parralèle avec les romans de Fitzgérald , ils parlent de la même pérode du début du 20 ème siècle où l'Amérique, pétrie de conventions, surtout dans le milieu social ou évoluent les protagonistes préfère cacher voir emprisonner  celui qui, malade, les gêne ...

Que dire des psychiatres qui sont auprès de lui, tous plus nuls les uns que les autres, avec des méthodes barbares, il n'y a que son garde malade qui aura quelque pitié pour lui, mais lui même alcoolique au plus haut point fera les frais de ces médecins !

L'épouse du malade , une femme très en avance pour son temps , essaiera vainement de faire sortir son mari de cet enfermement  !

Ce roman n'est pas d'une folle gaité comme on peut le voir, mais il est passionnant à lire !

 

Livre lu grâce au partenariat :

 

bob

 

 et les Editions du Livre de Poche que je remercie

Publié dans Mon livre du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

antigone 01/05/2010 13:54


Désolée pour ce deuxième commentaire, en doublon, je ne pensais pas avoir mis de message à ma première lecture et je me relis juste au dessus !!


antigone 01/05/2010 13:52


J'ai bien aimé aussi. Je rejoins ton avis.


Joelle 28/04/2010 10:21


J'avais hésité à postuler pour celui-ci mais je n'avais pas lu cet auteur et j'ai eu peur de ne pas accrocher au thème ! Mais maintenant il est noté :)


antigone 25/04/2010 12:19


Je suis du même avis que toi. Passionnant, un peu long à lire, mais vraiment passionnant.


Lucy 27/04/2010 11:13



Merci de ton passage ! Oui cela démontre bien l'hermétisme d'une certaine classe de la société américaine au xxe siècle !