Fille noire, fille blanche

Publié le par Lucy

fille-noire.jpg

 

Elles se rencontrent au coeur des années soixante-dix, camarades de chambre dans un collège prestigieux où elles entament leur cursus universitaire. Genna Meade, descendante du fondateur du collège, est la fille d'un couple très " radical chic ", riche, vaguement hippie, opposant à la guerre du Vietnam et résolument à la marge. Minette Swift, fille de pasteur, est une boursière afro-américaine venue d'une école communale de Washington. Nourrie de platitudes libérales, refusant l'idée même du privilège et rongée de culpabilité,

Genna essaye sans relâche de se faire pardonner son éducation élitiste et se donne pour devoir de protéger Minette du harassement sournois des autres étudiantes. En sa compagne elle voit moins la personne que la figure symbolique d'une fille noire issue d'un milieu modeste et affrontant l'oppression. Et ce, malgré l'attitude singulièrement déplaisante d'une Minette impérieuse, sarcastique et animée d'un certain fanatisme religieux. La seule religion de Genna, c'est la piété bien intentionnée et, au bout du compte inefficace, des radicaux de l'époque. Ce qui la rend aveugle à la réalité jusqu'à la tragédie finale.

 Une tragédie que quinze ans - et des vies détruites - plus tard, elle tente de s'expliquer, offrant ainsi une peinture intime et douloureuse des tensions raciales de l'Amérique.

 

coeurs-20.gif

  Un gros coup de coeur pour ce roman de J.C.O. qui pour moi est l'un des meilleurs  avec " Nous étions les Mulvaney " !

 

J'ai beaucoup aimé la lecture de ce roman qui nous plonge dans l'Amérique des années 70 où la ségrégation  raciale a encore " de beaux jours ". Geena et Minette  l'une blanche l'autre noire partagent la même chambre dans le prestigieux collège fonfé par la famille de Geena. Minette est fille de pasteur

d'un quartier urbain et la religion tient la place la plus importante dans sa vie.

 

                                J'ai eu du mal à apprécier le personnage de Minette qui n'a vraiment rien de sympathique alors que Geena, parfois maladroitement, fait tout pour devenir son amie !

 

                                De graves incidents vont émailler leur parcours pendant les quelques mois qu'elles passeront ensemble ! Minette en étant toujours la victime apparemment.....

 

                                 La narratrice étant Geena, quelques 15 ans après les faits, on sait déjà que Minette est morte dans ce collège on ne saura jamais vraiment ce qui s'est passé réellement la nuit de la mort de Minette. et Geena en gardera un

sentiment de culpabilité !

 

Rien n'est jamais blanc ou noir mais plutot gris dans le portrait de ces 2 jeunes filles !

 

A lire absolument

 

Publié dans Mon livre du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joelle 06/05/2010 09:10


Déjà noté à cause du thème et surtout du fait que ce soit un roman de JCO :)


Lucy 06/05/2010 11:29



Oui comme je l'ai écrit je trouve que c'est un des meilleurs de JCO. J'avoue avoir été déçue par quelques uns des derniers !