Prix Ouest France - Etonnants voyageurs

Publié le par Lucy

 







Le Prix Ouest-France Etonnants Voyageurs 2009 parrainé par la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire a été attribué à Fabienne Juhel dimanche 31 mai lors du festival Saint-Malo Etonnants Voyageurs, qui se déroule jusqu’au 1er juin 2009 sur le thème « Monde en crise, besoin de fiction ».

Fabienne Juhel a été désignée lauréate pour son livre À l’angle du renard (Rouergue, 2009) par un jury de 10 jeunes lecteurs, âgés de 15 à 20 ans, sélectionnés par un jury d’écrivains et de partenaires sur leurs motivations et leur envie de lire. Sur la scène du Café littéraire au Palais du Grand Large de Saint Malo elle s’est vu remettre une dotation de 10.000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion offerte par Ouest-France.

La Lauréate : Fabienne JUHEL
Fabienne Juhel est née dans les Côtes d’Armor. Après un doctorat de Lettres en 1993, elle devient professeur. Auteur de plusieurs articles publiés dans la revue Skol Vreizh, elle est nommée, en 1995, commissaire de l’exposition qui célèbre la naissance de Tristan Corbière et est chargée, en 2006, du contenu du site officiel du poète par la ville de Morlaix. Aujourd’hui enseignante dans un lycée breton après avoir été chargée de cours à l’Université de Rennes 2, elle est également écrivain et vient de publier son troisème roman, À l’angle du renard.

Le livre : À l’angle du renard (Rouergue, 2009)
Arsène Le Rigoleur est un paysan d’une quarantaine d’années, vivant en Bretagne intérieure, ancré à sa terre et rusé comme un renard. Son village, c’est son territoire, et gare à ceux qui viendraient fouiner dans ses histoires. Dans la métairie voisine, une belle ferme rénovée du XVIIe siècle, une famille d’urbains vient de s’installer, les Maffart. Ils appartiennent au monde détesté de la ville. Dès les premières incursions de leurs deux enfants dans la cour du Rigoleur, la peur s’installe. Qui est-il vraiment ?

A propos du Prix Ouest-France Etonnants Voyageurs :
Ce prix, en trois années, s’est solidement installé, et a spectaculairement confirmé son caractère de prix de découverte. Ce sont en effet ces jeunes lecteurs qui ont su les premiers reconnaître la qualité de Verre Cassé d’Alain Mabanckou, que les critiques avaient manqué. On sait ensuite le destin du livre, et comment grâce à ce prix il fut redécouvert, manquant d’une voix le prix Renaudot, qu’Alain Mabanckou devait recevoir l’année suivante. De la même manière, ils ont su distinguer l’année suivante la grande qualité d’écriture et l’humour ravageur d’Olivier Maulin, puis le beau roman de Carole Martinez, qui n’avait eu droit qu’à un article critique avant cette reconnaissance — devaient suivre pas moins de onze prix ! Le roman de Gilbert Gatoré, Le passé devant soi (Phébus) livre d’une force rare a maintenu très haut le niveau d’exigence du jury en 2008.


Permettez-moi de parler d'un autre prix, le Prix LANDERNEAU, qui a été remis le 3/6 dans la salle du cinéma Panthéon à Paris ????????

Pourquoi intituler un prix " Landerneau " et le décerner dans un local parisien et non à Landerneau, ce qui me parait le plus plausible ! Ou alors l'intituler du nom de son créateur " Leclerc " ......

Publié dans De tout et de rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylire 06/06/2009 11:10

Bonjour Lucie !
Je suis ravie pour Fabienne Juhel, j'ai beaucoup aimé son roman. J'en ai parlé sur mon blog, je ne sais pas si tu as vu. Je l'ai lu dans le cadre du prix Landerneau.
Pour ce qui est du prix Landerneau, j'ai ouie dire que la remise du prix pourrait se faire à Landerneau l'an prochain... ce que l'espère, vu que je participe au prix en tant que blogueuse !

Lucy 27/06/2009 11:02


Bonjour Sylire,

Je réponds très tard aux commentaires et j'en suis désolée ! Moi aussi l'année prochaine j'y participerais comme bloggeuse, ( c'est normal habitant à quelques kilomètres ) et peut être aussi à
celui des lecteurs du Tékégramme ! Que de lectures en perspective ! Bon week-end !


antigone 06/06/2009 10:47

Je suis très heureuse d'avoir vu que Fabienne Juhel a reçu ce prix... Je n'ai pas lu son livre mais Anne (insatiable lectrice) et moi avions discuté avec elle lors d'un salon du livre et elle nous était apparue très sympathique !!! Je suis donc très heureuse pour elle !!
Oui, tu as raison Lucy, bizarre ce prix Landerneau proclamé sur Paris...