Le théorème d'Almodovar

Publié le par Lucy


Présentation de l'éditeur
Défiguré à la suite d'un accident, le narrateur émerge lentement de sa solitude, réconcilie la forme et le sans-forme, explore le monde duquel il s'était retiré. Le double regard, celui, distant, d'Almodovar qui le filme et celui, passionné, d'un transsexuel, lui fait comprendre peu à peu qu'il y a une fête au centre du vide.

Biographie de l'auteur
Antoni Casas Ros est né en 1972 en Catalogne française. Le théorème d'Almodovar est son premier roman. Il vit à Rome.


Commentaire : Voici enfin le billet pour ce livre, j'ai mis longtemps à m'y coller car je n'arrivais pas, compte tenu du fait que je l'ai lu, abandonné puis repris 3 ou 4 fois, mais j'ai du me rendre à l'évidence que mon esprit un peu trop cartésien n'adhérait pas du tout à l'univers fantasmagorique du bouquin ! C'est dommage, car l'écriture est très belle et je pense que cet écrivain qui signe là son 1er roman a de belles perspectives, mais pour moi je passe mon tour !!!!

Ce livre m'a été très gentiment prêté par Fashion dans le cadre du   et va s'envoler dans les
jours qui suivent chez Argantel la prochaine lectrice qui je l'espère, en appréciera mieux que moi la lecture !

Publié dans Mon livre du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argantel 09/09/2008 13:47

Livre bien reçu ! J'espère qu'il me plaira :-)
Question : vers chez qui dois-je le faire ensuite circuler ?

Lucy 09/09/2008 16:49


@ Argantel :

Je suis contente que tu aies bien réceptionné le livre ! Pour la prochaine lectrice, il vaudrait mieux le demander à Fashion, car c'est elle qui tient le " planning " et a les adresses postales !
Bonne soirée

Lucy


sylire 07/09/2008 21:01

je ne suis pas franchement tentée.

Lucy 08/09/2008 11:34


@ Sylire et Michel :

J'étais assez tentée de le lire ayant lu de bonnes critiques sur certains blogs mais là vraiment je n'ai pas accroché du tout ; Je me suis donc rabattue sur des livres que j'apprécie, plus
accessibles !


Michel 07/09/2008 19:47

Bravo pour ton courage, je l'ai abandonné après 40 pages . je n'ai pas ton abnégation et il y en a tant d'autres à lire